Magento Commerce

L'Atelier d'exercices - Studio

Notre équipe
Notre entreprise est familiale dans tous les sens du terme. Notre Studio de création, constitué de profils créatifs éclectiques - designers industriels, designers graphiques, chercheurs, éditeurs – développe son activité avec notre équipe chevronnée de serruriers et de menuisiers.

Design & Fonction
Nous concevons nos objets pour qu’ils servent et magnifient la vie quotidienne. Nous pensons que les beaux outils sont d’abord de bons outils, utiles et, surtout, utilisés souvent. Leur dessin et le choix de leurs matériaux sont la conséquence directe de leur fonction. C’est pour cette raison que la plupart de nos lignes sont sobres, discrètes, sans fioritures, et donc durables.

Maison Martin Margiela

Diplômé de l’Académie Royale d’Anvers en 1979, Martin Margiela fonde Maison Martin Margiela en 1988. Souvent définie comme iconoclaste, radicale et expérimentale, la Maison exprime sa créativité, fondée sur la récupération, la transformation et la réinterprétation, comme une proposition unique défiant les formes et les règles. Les collections sont réparties en de multiples lignes : de la pièce 'Artisanal' réalisée dans l'atelier parisien de la Maison aux classiques intemporels, de l’accessoire singulier au vêtement décontracté, de la mode au design, toutes se complètent pour traduire un univers unique, bien au-delà d’un simple style. Outre la conception de ses collections, l’identité visuelle de la Maison a été très tôt reconnaissable à travers les différents endroits investis par celle-ci. Des showrooms aux boutiques, l’utilisation du blanc, de la toile de coton, du trompe-l’oeil, du mélange anachronique de styles et d’époques, le tout empreint d’humour et de second degré, sont des éléments esthétiques comme autant de signatures qui créent une atmosphère distinctive. La Ligne 13 – objets et éditions – est née en 1999 avec une sélection d’objets de décoration.

François Azambourg

Homme d’atelier et du faire, inventeur et professeur (depuis 1993), François Azambourg travaille depuis toujours sur la simplicité et la légèreté, qui sont ses signatures au premier coup d’œil. Son premier objet d’étude a été le saxophone - sa lourdeur et son instabilité - sur lequel il a passé dix ans pour améliorer son rendement. Depuis, ses projets sont concentrés sur des matériaux d’avenir, autant que des matières nobles, pour des industriels, des éditeurs et des galeries ; sont nés de ces recherches des tables en cuir, des chaises au squelette apparent, des fauteuils de jardin ajourés et pliés, des luminaires en cheveux de fibre optique, des lampadaires aux longues tiges… Le Mobile à Deux Hélices, pièce frémissante au moindre souffle, a été conçu pour les Exercices d’air et de vent.

Patrick Martinez

Artiste et designer né et formé en France, Patrick Martinez vit et travaille à New York depuis 1999. Le travail artistique de Patrick Martinez explore des champs et des moyens d’expression aussi divers que le dessin, la vidéo, la sculpture, les installations, le son et le design. Le travail de Patrick Martinez a été présenté dans de nombreuses manifestations et expositions en Europe, au Brésil, au Japon et aux Etats-Unis. Il est représenté à New York (Brooklyn) par la galerie Parker’s Box.Son intérêt pour le design est étroitement lié à sa pratique artistique. En 2009, il crée le studio de design Blank Bubble. Les objets réalisés dans le cadre de son activité de designer proposent souvent des expériences sensorielles et sont caractérisés par la légèreté.

Chiaki Murata

Chiaki Murata, designer japonais, dessine des objets fonctionnels et irréprochables, et leur donne souvent une touche poétique ou humoristique. Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses créations et ses inventions : Good Design Award Golden Prize, Red Dot Award…

Sebastian Bergne

Fils de diplomates élevé dans divers pays, initié très tôt aux arts et à l’artisanat, Anglais francophile et francophone, Sebastian Bergne est une personnalité reconnue du design à l’intelligence attentive et chaleureuse. Depuis qu’il a fondé son studio de design à Londres en 1990, il privilégie les recherches sur la fonction plutôt que sur le style. La plupart de ses objets sont facilement identifiables, pour leur évidence fonctionnelle et leur simplicité travaillée. Son travail est reconnu à travers le monde, par divers prix de design, de fréquentes éditions de ses projets, des expositions, et la présence de ses créations dans les collections permanentes du Centre Pompidou (Paris), du Museum of Modern Art (New York) et du Design Museum (London).

Godefroy de Virieu

Diplômé de l’ENSCI, co-créateur de BACSAC, contributeur avec Stefania di Petrillo des collections Petit h (Hermès) et Cristallerie de Saint-Louis, Godefroy de Virieu n’aime rien tant que d’élaborer avec des artisans de nouvelles applications de leur savoir-faire.
De ces échanges naissent des objets à la fois singuliers et familiers, qui font renaître des gestes ancestraux dont on croyait pouvoir se passer, et qui, parce qu’ils sont à la fois humbles et nobles, redeviennent sans effort des outils du quotidien : pierre grise à aiguiser des Pyrénées, porte-fruits en branches de châtaigner dessiné comme un tableau, rideau d’osier arachnéen, potager en sac, lustre en cristal…

piKs Design

Créé en 2005 à Roubaix, piKs est un studio familial constitué de deux frères, Pierrick et Sylvain Taillard, et de Christine Cordelette, tous trois formés aux arts graphiques et au design industriel.
Designers, développeurs de projets pour des grandes enseignes, consultants en design, créateurs de workshops d’innovation dans les entreprises, les membres de la famille piKs se sont prêtés au jeu des souvenirs d’enfance pour L’Atelier d’exercices, pour créer la Toise Familiale et la tirelire Banque Centrale.

Elise Gabriel

Des heures d’enfance passées dans l’atelier de sculpture de son père, Elise Gabriel a gardé une sensibilité particulière à la matière et à son exploration plastique ; sensibilité enrichie par sa formation en design textile puis en design produit et en mobilier à l’Ecole Boulle, couronnée d’un diplôme à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, sous l’égide d’Erwan Bouroullec et de Benjamin Graindorge. Le parcours professionnel d’Elise Gabriel commence à peine. Pourtant, un mélange rare de délicatesse et de témérité point d’ores et déjà dans chacune de ses réalisations : dans le programme des ateliers qu’elle conçoit pour le Centre Pompidou, comme dans les meubles qu’elle dessine et réalise pour la Galerie Gosserez, à Paris, à partir du Zelfo, un matériau qu’elle seule sait dompter (si puissant qu’il casserait le cubitus si on le laissait sécher autour d’un poignet). L’Etal à crayons, dessiné pour L’Atelier d’exercices, est son premier projet édité et produit en série industrielle.

Joachim Rasmussen

Né en 1983 en Norvège, Joachim Rasmussen vit et travaille à Oslo. D’abord mécanicien pendant quelques années, il a ensuite entrepris des études de design industriel à l’Ecole d’architecture et de Design d’Oslo, achevées en 2013. Le Miroir Disque est son premier projet édité.

Marie-Aurore Stiker-Metral

Philosophe de formation et diplômée de l’ENSCI, Marie-Aurore Stiker-Metral a obtenu en 2007 une aide du VIA pour développer sa chaise révolutionnaire « La Pliée », faite d’une seule tôle d’acier découpée et pliée, éditée par Ligne Roset. Son projet de diplôme, suivi par Erwan Bouroullec, liant structures en bois découpé et surfaces textiles, a remporté les Audi Talents Awards 2010. Marie-Aurore a aussi collaboré à la scénographie du futur musée du Louvre d’Abou Dhabi (agence nc). Lauréate du prix « Visa pour Osaka » de la Ville de Paris, Marie-Aurore a séjourné d’avril à septembre 2012 au Japon pour étudier la fabrication des armures de samouraïs et rencontrer des artisans japonais. L’Horloge à plumes, dessinée pour L’Atelier d’exercices, est la quintessence de son travail : une simplicité structurelle quasi-monacale qui révèle un détail artisanal et poétique.

Tio

Sculpteur français singulier, dense et souple à la fois, Tio invente, conçoit, transforme et compose avec le vent depuis 1993. Son champ d’action s’étend du petit mobile filaire jusqu’à des installations en plein air, de la légèreté de la plume d’oiseau jusqu’au façonnage de structures métalliques imposantes. Ses œuvres sont régulièrement exposées, au Festival des jardins de Chaumont sur Loire, à l’Abbaye de Chaalis, à Paris Plages, lors de la Nuit Blanche de Paris... Chacune de ses propositions, qu’elle soit pérenne ou éphémère, signe la rencontre en mouvement entre le matériau, qu’il travaille de ses mains, et l’air, aléatoire et impalpable.

Willi Glaeser

Willi Glaeser, entrepreneur et designer suisse, a dessiné le Paper Collector en 1989. Le Paper Collector, vendu à plus d’un million d’unités, est devenu un classique du design, présent dans les boutiques de musée et dans les boutiques spécialisées du monde entier.

Valérie Windeck

Diplômée de l’Ecole d’Art et de Design de Saint-Etienne et des Arts Décoratifs de Paris, Valérie Windeck est à la fois designer freelance et directrice artistique d’une marque horlogère parisienne.
Valérie travaille depuis ses débuts sur la fonction et sur la simplicité. Pas le minimalisme, trop froid à son goût, mais la forme essentielle, qui rend l’objet accessible et lisible jusque dans son mode de fabrication, comme le montrent ses serre-livres Domus, et son Block-news (Cinna-Ligne Roset), faits de tôle pliée, ou ses objets en bois tourné. Le Miroir Anamorphose est l’aboutissement et le dépassement de ce travail, où la fonction de réflexion en révèle une autre, l’anamorphose, qui projette le design à la lisière de l’art contemporain.

Lili Gayman

Diplômée de l’ESAD à Strasbourg en 2009, puis de L’ECAL, à Lausanne, en 2011, Lili Gayman est designer indépendant depuis 2012. Elle a été l’assistante de François Azambourg et travaille au sein de l’équipe de Mathilde Brétillot. En 2012, elle a été finaliste à la fois de la Design Parade 7 à la Villa Noailles à Hyères, du Grand Prix de la Création de la Ville de Paris, et du Concours Cinna Design Jeunes Créateurs. Lili est lauréate avec Julie Arrivé des Aides à Projets 2014 du VIA à Paris pour leur Fauteuil Feuilleté. Ses derniers projets, notamment le Porte-crayons, édité par L’Atelier d’exercices, ont pour dénominateur commun le jeu du « cacher pour mieux révéler », qui met les objets rangés hors champ tant que l’utilisateur n’en a pas besoin, et les rend visibles et disponibles d’un seul et simple geste de la main.